Domaine Jean TRAPET Père et Fils

Le Millésime 2010

 

Domaine Trapet Vins

 

J’ai goûté maintenant 11 millésimes successifs des vins du domaineTRAPET Père et Fils… et pas une fausse note, pas une seule fois où je me suis dit : « ils sont passés à côté… »

En  prenant la suite de son père en 1990, Jean-Louis TRAPET s’est vu transmettre un bel héritage, qu’il n’a cessé de faire progresser, pour en faire aujourd’hui l’un des fleurons de la viticulture bourguignonne.

Converti depuis de nombreuses années à la biodynamie, le domaine produit une gamme de vins au fruit toujours intact,  jamais dominé par le bois, et d’un éclat exceptionnel ! Les 1ers Crus et les Grands Crus  portent systématiquement la marque de leur terroir, sans aucun fard, sans jamais trahir leur millésime…Plongé au cœur de la dégustation, l’amateur s’aperçoit que le rêve peut devenir…réalité !

GEVREY-CHAMBERTIN 2010 : Le nez est fin et complexe à la fois, sur les fruits noirs et la réglisse. Le toucher de bouche est délicat, tout en dentelle. Le boisé est parfaitement intégré, la matière est soyeuse…Avec une finale relativement longue et sans aspérité, ce « village » est une réussite absolue pour le millésime !

1er cru CAPITA  2010 : La faible récolte due au millésime a conduit le domaine à compléter l’assemblage habituel (Combottes, Corbeaux et Ergot) par des raisins provenant de Petite Chapelle et de Clos-Prieur. Le résultat n’en est que meilleur ! Le vin affiche une finesse et une minéralité jamais atteinte auparavant ! Quelques années de cave lui apporteront le reste…

CHAPELLE – CHAMBERTIN Grand Cru 2010 : Avec un nez complexe sur les fruits rouges et noirs, le bâton de réglisse et une pointe d’épices, c’est le Grand Cru qui, comme souvent à pareille époque, se présente le mieux. La bouche est suave et délicate, à peine empruntée par le bois. Les tanins sont  d’une grande délicatesse. Si on prend soin de le carafer 3 à 4 heures avant le service, on peut presque déjà l’apprécier… Mais si l’on attend quelques années de plus…

LATRICIERES – CHAMBERTIN Grand Cru 2010 : Plus fermé au nez que le  précédant, la bouche présente cependant une matière d’une densité remarquable avec un équilibre quasi parfait. La finale est longue avec des tanins ultra fins. Un très grand vin que l’on appréciera à sa juste valeur d’ici 8 à 10 ans.

CHAMBERTIN Grand Cru 2010 : Déguster UN « CHAMBERTIN » est toujours un grand moment de plaisir, mais déguster CE « CHAMBERTIN » est un moment de pur émerveillement ! Même si ce nectar est à des lustres de son apogée, il n’en demeure pas moins un véritable monument du paysage viticole bourguignon ! Tout y est : grande complexité, corps somptueux, équilibre parfait…Géant !

Lors de ma toute récente visite à la cave, j’ai également eu l’occasion de déguster le millésime 2011 sur fût : quelles belles matières ! Néanmoins, soufré récemment et vraisemblablement en phase pré-malo, le vin se goûtait assez difficilement… Nul doute que je n’en aurai que davantage de plaisir l’année prochaine !

 

 

008   

Mme TRAPET fait déguster à Estelle et  

Stéphane...le millésime 2011 sur fût

 

 

  011

 

   Damien, le nouvel "homme à tout faire"

    de la maison TRAPET

 

Permettez-moi un petit conseil aux bienheureux possédants d’anciens millésimes de CHAMBERTIN du domaine : laissez encore reposer le 2000 qui, contrairement à bien d’autres, est encore en phase ascendante et sera somptueux d’ici quelques années, et faites-vous plaisir avec un 97 !