FCVF

 

  Et si l'on dégustait...

...  un Riesling ?

Considéré comme l’un des meilleurs cépages blancs au monde, le riesling d’Alsace est un vin sec construit autour d’une grande fraîcheur qui l’accompagne tout au long de sa dégustation.

Le milieu de bouche d’un « grand » riesling est marqué par de l’ampleur et du gras. Cette structure, racée et fruitée, fait de lui un grand vin de gastronomie.

Il est également un vin de terroir par excellence car, en fonction du sol sur lequel il est planté, il peut développer avec l’âge des arômes minéraux (pétrole, pierre à fusil, silex…) d’une intensité exceptionnelle !

Mais qu’en est-il de ce cépage, hors de notre région, en Allemagne ou en Italie ? Et bien, lisez ces commentaires et vous pourrez constater …

 

3019716-4301079[1]

Les conditions de la dégustation :

Les 9 vins sélectionnés par la Fédération Culturelle des Vins de France ont été goûtés à l’aveugle par les membres de l’association CAUDALIES, affiliées à cette fédération. La dégustation s’est déroulée le mercredi 16 janvier 2013 au restaurant LA CLOSERIE à ILLZACH (68). Aucune information concernant  les échantillons servis n’a été révélée préalablement aux commentaires émis par les dégustateurs.

  

 

 

RIESLING

Haut Koenigsbourg

2011

Domaine Bernhard Reibel

 Ce riesling à la robe jaune paille offre un nez assez expressif sur les agrumes et l’ananas.

L’attaque est relativement souple. Le vin présente une assez belle concentration malgré un léger creux en milieu de bouche. Une sympathique finale pour un vin d’entrée de gamme.

 Note VINISSIME : 12/20

 

 

RIESLING

GC Kaefferkopf

2011

Domaine Maurice Schoech

 La robe est jaune paille. Le nez offre de discrètes notes florales et fruitées un peu pénalisées par des arômes fermentaires. L’attaque est assez souple et la bouche est de concentration moyenne avec un manque de tonicité. La finale est de faible persistance…bref, un grand cru qui n’atteint pas les minima…mais fallait-il vraiment accorder l’appellation grand cru au Riesling sur ce terroir…that is the question ?

 Note VINISSIME : 12,5/20

 

 

RIESLING

GC Zotzenberg

2009

Domaine Rietsch

 Nous continuons avec les robes jaune paille, mais avec un nez un peu plus complexe que le précédant, si l’on excepte… un côté vernis à ongle quelque peu dérangeant. La bouche est un peu plus franche que celle du Kaefferkopf, avec une jolie pointe de minéralité. L’ensemble ne déborde cependant pas de corps et le manque d’acidité dû au millésime n’apporte pas la fraîcheur attendue.

Note VINISSIME : 13/20

 

 

 RIESLING

GC Wineck Schlossberg

2009

Domaine Clément Klur

 Nous sommes toujours dans le «  paille » en ce qui concerne la robe, mais avec plus de complexité au nez, sur de jolies notes d’agrumes, de fleurs blanches, une petite pointe d’épices et un soupçon de minéralité. L’attaque est franche et la bouche est dotée d’une assez belle structure. Si l’on ajoute à cela une finale longue soutenue par une fine acidité, on peut considérer que ce vin peut être un honnête représentant des grands crus alsaciens.

Note VINISSIME : 14/20

 

 

 RIESLING

GC Eichberg

2010

Domaine Emile Beyer

 Comme ces prédécesseurs, le vin affiche une robe jaune paille…, mais là est le seul point de comparaison... En effet, ce Riesling affiche tout ce que l’on peut attendre d’un « grand » Riesling, tant par la finesse et la complexité de son nez, que par l’amplitude, la densité et l’équilibre majestueux de sa bouche. La finale est longue et tendue sur la minéralité.

Un parfait exemple de ce que doit être un grand cru d'Alsace ! A mettre en cave.

 Note VINISSIME : 17/20

 

 

RIESLING

Cuvée Frédéric Emile

1999

Domaine Trimbach

 Une robe jaune paille, mais plus prononcée que les autres…nul doute c’est un vin à maturité ! Et quel nez … sur les hydrocarbures, le miel, le raisin de Corinthe, avec une pointe de fumée. L’attaque est franche avec une bouche qui ne trahit pas, concentrée et distinguée à la fois. La finale est longue et minérale. Comme quoi, un grand vin reste un grand vin, même lorsque le millésime ne l’est pas particulièrement.

Note VINISSIME : 16/20

 

 

RIESLING

« Herzu »

2010

Ettore Germano

 On revient au jaune paille « standard » avec un magnifique et complexe nez sur les agrumes, les fleurs blanches, le menthol et la pierre à fusil. Le toucher de bouche est délicat et la matière est dense avec un éclat assez remarquable. La finale est longue et tout en dentelle sur la fraîcheur.

Un superbe riesling  qui prouve que si le cépage est roi en Alsace,  il peut revêtir des habits princiers en Italie !

 Note VINISSIME : 16/20

 

 

 RIESLING

Scharzhofberger « Kabinett »

2011

Domaine Egon Müller

  La robe est jaune pâle…très limpide, avec de jolis reflets verts. Le nez est finement muscaté avec de subtiles notes de fleurs blanches. La bouche est magnifiquement ciselée autour d’une trame soyeuse. La finale est longue, portée par une belle minéralité. Si ce vin peut être considéré comme réussi d’un point de vue œnologique, il peut cependant surprendre les amateurs de riesling par des sucres résiduels (28g/l) qui auront vraisemblablement du mal à se fondre complètement. Un vin plutôt élaboré pour le plaisir d’être dégusté seul que fait pour la grande gastronomie.

 Note VINISSIME : 14/20

 

 

 

 RIESLING

GC Brand SGN

2006

Domaine Armand Hurst

 La  robe est d’un jaune or relativement prononcé. Le nez est plutôt exubérant avec des arômes prononcés de « gel gingival Delabarre » ou plutôt, pour ne pas faire de publicité gratuite à ce produit pharmaceutique, nous parlerons d’arômes safranés… mais plein pot ! La bouche est  onctueuse et gourmande à souhait avec un bel équilibre. La finale,  sur la fraîcheur,  se prolonge sur des notes de crocus sativus… Une sympatique SGN à moins de 25 € le flacon de 50 cl. Honnête...

Note VINISSIME : 15/20


 

LE ROI DE LA DEGUSTATION :

LE RIESLING GC EICHBERG 2010

DU DOMAINE EMILE BEYER

riesling Eichberg 2010

 


 

D'un musicien et poète alsacien...

"Une bouteille de nos vignes, et, avec elle, une aimable fille,

y a-t-il de meilleurs briseurs de soucis que l'amour et le vin d'Alsace ?"

                                                                                                      Joseph Graff